Les 30 meilleurs albums de 2020

Contact No Comments

2020-12-2229-BestOf012.jpg


Pendant les différents confinements, on en a écouté, des CDs!
On vous présente ceux qui nous ont le plus touchés.

Bonne écoute!

Emission du 22/12/2020 : de 30 à 16

Emission du 29/12/2020 : de 15 à 1

01 – Rita Payés & Elisabeth Roma

01-RitaPayesElisabethRoma-Imagina-250px.jpg

« Imagina »

folk – Espagne – 2019

L’histoire édifiante d’une jeune femme née dans une famille de musicien et éduquée au jazz académique qui a un éclair de génie en invitant sa mère pour une session d’enregistrement de quelques classiques de musiques latines. Un, parmi tous les charmes de cet album, est la voix juvénile pleine d’émotion de son interprète, un autre en est la guitare érudite et libre de sa mère.

>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos de Rita Payés

 

02 – Lina_Raül Refree

02-Lina_RaulRefree-250px.jpg

« Lina_Raül Refree »

fado expérimental – Portugal / Espagne – 2020

Raül Refree est un producteur barcelonais qui a le génie pour mettre en valeur des voix plutôt traditionnelles dans des productions expérimentales. Ici, on entend la chanteuse de fado, Lina Rodrigues, dont le chant tremblé résonne parfaitement avec une production sombre. Deux mélancolies d’époques différentes entrent en collision dans un feu d’artifice d’émotions.

 

03 – Bachar-Mar Khalifé

03-BacharMarKhalife-OnOff-250px.jpg

« On / Off »

oriental expérimental – Liban / France – 2020

Dans le registre des émotions, on choisira la fragilité recueillie. Entre la France, le Liban et une paternité imposante (Marcel Khalifé), Bachar-Mar Khalifé, nous propose une collection de chansons, tantôt sensuelles, tantôt mystique sur des compositions d’un orient conceptualisé jusqu’à la perte de contrôle.

>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos de Bachar-Mar Khalifé

 

04 – Alogte Oho and his Sounds of Joy

04-AlogteOhoSoundsJoy-MamYinneWa-250px.jpg

« Mam Yinne Wa »

Afrique fusion – Ghana / Allemagne – 2020

À Djiboutik, nous apprécions particulièrement le son proposé par Max Weisenfeld, du label Philophon. En témoignent deux émissions que nous lui avons consacrées. Alogte Oho and his Sounds of Joy, est sa nouvelle créature. D’ailleurs, le groupe “Sounds of Joy”, c’est uniquement Max accompagné d’un batteur reggae. Mais ce son afro-psychédélique de Max est irrésistible, les chansons d’Alogte Oho, bien troussées et les choristes, bien placées, la mixture fait office de potion magique!

>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos du label Philophon : Max Weissenfeldt
>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos du label Philophon : les artsites

 

05 – Mariola Membrives & Marc Ribot

05-MariolaMembrivesMarcRibot-250px.jpg

« Lorca Spanish Songs »

flamenco rock – Espagne / USA – 2019

Mélanger une guitare braisée et un chant flamenco torride, c’est osé sur le papier. C’est sans compter le savoir-faire de Marc Ribot, entre autres choses guitariste attitré de Tom Waits, qui imprime sa touche au projet de Mariola Membrives autour du répertoire des poèmes mis en musique de Federico García Lorca. Un disque de fusion dans tous les sens du terme.

 

06 – Béla Fleck

06-BelaFleck-ThrowDownYourHeart-250px.jpg

« Throw Down Your Heart: The Complete Africa Sessions »

folk afrique – USA / Afrique – 2020

Un immense boitier de 4 albums témoigne des pérégrinations africaines de Béla Fleck, le banjoïste américain. Dans chaque répertoire dans lequel il s’intègre, il trouve l’équilibre entre la maitrise de son instrument et l’intégrité du style visité. Ces rencontres ont dû être très émouvantes, on aurait voulu y assister!

 

07 – Monsieur Doumani

07-MonsieurDoumani-Angathin-250px.jpg

« Angathin »

folk – Chypre – 2018

Si les Négresses vertes étaient nées à Chypre, elles auraient sûrement été cousines de la famille Doumani. Cet album prend racine dans un champ de musique chypriote grecque et s’épanouit au soleil des libertés de la jeunesse fougueuse ouverte sur les valeurs universelles.

 

08 – Sam Lee

08-SamLee-OldWow-250px.jpg

« Old Wow »

folk – Grande-Bretagne – 2020

Nous suivons la carrière de ce professeur de chant, réalisateur d’émission à propos des chants d’oiseaux sur la BBC et interprète du répertoire gitan du Royaume-Uni depuis quelques années déjà. Sa maîtrise de la voix reste bluffante. Son travail est de transposer ce répertoire gitan dans un contexte contemporain. Ici, c’est Bernard Butler (du groupe indie rock des 90s Suede) qui est chargé d’emballer ces joyaux.

 

09 – James Yorkston, Jon Thorne, Suhail Yusuf Khan

09-JYorkstonJThorneSYKhan-Navarasa-250px.jpg

« Navarasa : Nine Emotions »

folk fusion – Grande-Bretagne / Inde – 2020

La fusion entre musique indienne et musique occidentale n’est pas nouvelle, mais quand James Yorkston, un chanteur écossais à caractère, s’empare du concept, on passe dans une autre dimension! Rarement, le folk a si habilement dansé avec le Sarangi (de Suhaïl Yusuf Khan)! Le liant créé par le bassiste Jon Thorne y est sans doute pour quelque chose!

 

10 – Jim Murple Memorial

10-JimMurpleMemorial-4-250px.jpg

« 4 »

rocksteady – France – 2020

Romain Dallaine est un musicien qui m’a un jour expliqué ce que les batteurs du reggae jamaïcain avaient emprunté aux “timbaleros” cubains. Je ne sais pas s’il a écrit une thèse là-dessus, mais, depuis 20 ans, comme ces individus, il s’adonne avec bonheur à la pratique du vol culturel caractérisé. Les chansons soul transposées en rocksteady qu’il propose sur ces albums au fil des années sont des bijoux de swing vintage contemporain. Certe, la verve canaille de Nanou la chanteuse historique du groupe nous manque un peu, mais on se consolera par la présence de 4 chanteuses sur ce nouveau l’album (d’où son titre).

>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos de Jim Murple Memorial

 

11 – Siti Muharam

11-SitiMuharam-SitiUnguja-250px.jpg

« Siti of Unguja (Romance Revolution on Zanzibar) »

oriental – Zanzibar – 2020

Plusieurs générations de musiciens du taraab de Zanzibar se sont succédé pour partager ce style avec le monde. Siti Binti Saad a écrit les règles absolues du genre au 20ème siècle, puis Bi Kidude a élargi l’audience, c’est maintenant au tour de Siti Muharam de tenter de séduire le monde en incluant des éléments de production occidentale. Sam Jones, un beatmaker et producteur anglais emballe les longues complaintes romantiques de sons contemporains discrets qui parviennent à nous rendre ces codes complexes plus accessibles.

 

12 – Shiran

12-Shiran-GlsahSanaanea-250px.jpg

« Glsah Sanaanea with Shiran »

oriental – Yémen / USA – 2020

On ne sait d’où débarque Shiran, assurément d’une famille originaire du Yémen. Son disque qui de prime abord, par sa pochette peu contemporaine, semblait s’adresser uniquement à la communauté yéménite des États-Unis, où la dame réside, s’avère dès la première écoute très énergisant. On serait bien en mal de dire qui du style de musique d’origine, qu’on ne connait pas, ou de l’interprète, qu’on découvre, finit par nous convaincre. Les deux sans doute!

 

13 – Chouk Bwa & The Ångstromers

13-ChoukBwaAngstromers-Vodou-Ale-250px.jpg

« Vodou Ale »

vaudou electro – Haïti / Belgique – 2020

Nous avons déjà reçu cette bande d’allumés vaudou haïtiens dans les studios de l’émission, et nous nous doutions bien qu’ils étaient capables d’un large panel de collaborations. Mais, quand le manager m’avait communiqué son intention d’enregistrer un CD avec des producteurs électros, je dois bien avouer avoir été sceptique. À tort. La sauce prend dès les premiers morceaux et nous voilà partis pour un rallye de vaudou turbo dans une jungle urbaine! Le risque maintenant est : “comment dépasser cette énergie-là?” En attendant, on profite de cette étape ravigotante.

>> Ecoutez l’émission djiboutik à propos de Chouk Bwa Libeté

 

14 – Lucas Santtana

14-LucasSanttana-OCeuEVelho-250px.jpg

« O Céu é Velho Há Muito Tempo »

chanson – Brésil – 2019

Cet homme est un incroyable mélodiste! Qu’il s’accompagne de machines ou de guitares, la plupart de ses chansons sont irrésistibles. Ce disque fait la part belle à la guitare en bois et pousse même vers quelques rythmes plus typés du Brésil, ce que nous n’avions jamais clairement senti dans ces performances précédentes. On s’en réjouit et on profite!

 

15 – Mateus Aleluia

15-MateusAleluia-Olorum-250px.jpg

« Olorum »

samba chanson – Brésil – 2020

Il a fait ces classes dans un trio de chanteur dans l’état de Bahia, Os Tincoãs, qui a eu un certain succès local dans la région. Il est difficile de savoir ce qu’il a exactement produit depuis tout ce temps, mais le disque qu’il nous propose cette année est plein à craquer de chansons bien troussées et épicées aux rythmes de là-bas. Exact équilibre entre écriture complexe et fun immédiat.

 

16 – Meridian Brothers

16-MeridianBrothers-CumbiaSigloXXI-250px.jpg

« Cumbia siglo XXI »

cumbia expérimentale – Colombie – 2020

Le trublion colombien Eblis Alvarez nous fournit notre dose annuelle de morceaux surréalistes dans ce nouvel opus à la pochette chamarrée. On approche des rives accessibles pour cette proposition, de presque mélodies à siffloter sous la douche. Une douche de gaz hilarant évidemment!

 

17 – Joao Bosco

17-JoaoBosco-AbricoMacaco-250px.jpg

« Abricó-de-Macaco »

samba – Brésil – 2020

Le vieux routier de la musique brésilienne bouge encore, malgré son grand âge et les sommets de succès commerciaux et d’estime qu’il a atteints par le passé. Aujourd’hui, il peut encore barbouiller quelques classiques de la bossa-nova trop sages par une interprétation très libre. Il peut encore divaguer dans le studio et récupérer les bandes pour les assembler en un épique album de 16 morceaux éclectiques de pas moins d’une heure et demie. On y débusquera des hauts et des bas, bien sûr, mais on reste épaté par la vigueur de ce musicien de plus de 80 ans!

 

18 – Tiganá Santana
18-TiganaSantana-VidaCodigo-250px.jpg

« Vida-Código »

latino – Brésil – 2020

 

18 – Tiganá Santana, Sebastian Notini, Ldson Galter

19-TiganaSantana-Milagres-250px.jpg

« Milagres »

latino – Brésil – 2020

Nous arrivons tout les 3 ou 4 ans à débusquer la production de cet artiste monomaniaque, bien sûr mal distribuer dans nos contrées. Nous l’avions découvert sur une scène d’un centre culturel bruxellois il y a plus de 10 ans. Depuis, le musicien poursuit la même quête de musique afro-brésilienne éthérée et, quoi qu’il arrive, au fil de ses albums, au fil de ces collaborations, on sait que sa musique nous réjouira le cœur par sa finesse apaisante. C’est encore le cas sur les deux albums distincts qu’il nous offre cette année. Difficile de savoir pourquoi l’un est annoncé comme un album de trio et l’autre un album solo, tant la merveilleuse matière se confond d’une œuvre à l’autre. Il peut creuser ce sillon, on le suit encore.

>> Ecoutez l’émission djiboutik à propos de Tiganá Santana

 

20 – Alpheus

20-Alpheus-TheVictory-250px.jpg

« The Victory »

rocksteady – Grande-Bretagne – 2020

Ceux à la recherche d’un bon vieux rocksteady à l’ancienne pourront se réjouir de la sortie de cette sortie nostalgique à souhait. C’est même étonnant qu’il s’agisse d’un album solo et pas d’un trio vocal qui aurait bien cadré dans ce contexte. L’avantage, c’est que le swing d’origine y prospère et que la parure de clichés culturels modernes alourdissant considérablement le reggae y est pratiquement invisible. Un peu de ska pour danser, un peu de rocksteady pour romancer et basta! le tout réalisé par des orfèvres du genre.

 

21 – Jimi Tenor

21-JimiTenor-Aulos-250.jpg

« Aulos »

fusion – Finlande / Ghana – 2020

Ce n’est pas la première fois que le fantasque musicien croise la route du label allemano-ghanéen. C’est, parmi sa production pléthorique et éclectique, le deuxième album à y voir le jour. Ce n’est pas étonnant qu’il y ait des accointances entre Max Weissenfeld et l’artiste versatile. Ils sont tous les deux attirés par les racines africaines des musiques et le psychédélisme qui a perverti celles-ci. Mais point de réplique du passé ici, bien au contraire, on y entend les possibilités finlandaises pour un futur de l’afro-psychédélisme. Et ce sera salutaire si les Africains continuent de se désintéresser de leurs instruments acoustiques pour se complaire dans des ritournelles synthétiques sans beaucoup de relief.

>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos du label Philophon : Max Weissenfeldt
>> Ecoutez l’émission Djiboutik à propos du label Philophon : les artsites

 

22 – Kaito Winse

22-KaitoWinse-Kaladounia-250.jpg

« Kaladounia »

Afrique traditionnel – Burkina Faso – 2020

Tout d’un coup un faisceau assez large de gens autour de moi se mirent à parler de ce jeune griot burkinabé. Il passait dans une salle connue du réseau musiques du monde de Bruxelles. Je découvris un artiste qui jouait de la tradition ancestrale comme un rocker, sans retenue muséale, sans afféterie quelconque. Il jouait comme si le rock avait été inventé dans un village de la brousse sans électricité, il y a trois siècles! Il jouait comme si le rock n’avait pas besoin d’électricité, en fait! Le disque ne témoigne encore que d’une infime partie de l’énergie qui se dégageait ce soir-là. Mais il est déjà assez intense pour nous faire espérer que la prochaine sortie de Kaito accompagnée d’un group hard-core sera le disque de l’année à venir!

>> Ecoutez l’émission djiboutik à propos de Kaito Winse

 

23 – La Maxima 79

23-LaMaxima79-Resilienza-250.jpg

« #Resilienza »

salsa – Italie / Amérique latine – 2019

Le genre a perdu quelques adeptes depuis la grande renaissance qu’il eût connu grâce au Buena Vista Social Club dans les 90s. Autant au niveau du public qu’au niveau des musiciens eux-mêmes. Ceux qui restent sont les meilleurs serait-on avec un certain scepticisme, tenter d’affirmer. En tout cas, la Maxima 79, basée en Italie, sait y faire pour balancer de la salsa dura (salsa rapide et intense des 70s-80s). Ici, on a de quoi se laisser aller à des chorégraphies endiablées, et que demande-t-on aux musiques de danse? De l’énergie et des textes édifiants. On a les deux ici, et on ne s’en plaindra pas.

 

24 – Las Lloronas

24-LasLloronas-Soaked-250px.jpg

« Soaked »

folk – Belgique / Espagne / Allemagne – 2020

Voici un disque typiquement belge! Fais en Belgique, mais sans ni la moindre musique belge ni presque aucun musicien belge. C’est ça la Belgique, un pays mythique, difficile à appréhender! Las lloronas, c’est ça aussi; un rassemblement de trois musiciennes aux parcours variés, sans beaucoup de formations académiques, plutôt des formations sur le terrain, dans la rue. Leur album est à l’image de ce cahot, éclectique, sidéré, sans aucune frontière, plus que bilingue! L’imprécision de la démarche fait partie des charmes de cette œuvre! Ce n’est que les prémices de quelque chose d’encore plus impressionnant, seulement si elles ne se fixent pas d’objectifs trop précis.

>> Ecoutez l’émission djiboutik à propos de Las Lloronas

 

25 – Pacey

25-Pacey-GideonSuit-250px.jpg

« Gideon Suit »

reggae / rocksteady – Jamaïque – 2020

Allons bon, en voilà un qui a le look bien reggae! Il est cependant assez âgé que pour avoir goûté aux genres qui ont précédé Bob Marley. Qui ont précédé Bob Marley connu en dehors de la Jamaïque. Bien sûr que Bob Marley a aussi donné dans le rocksteady! Pacey aussi est partagé entre les deux étapes de la musique de l’ile. Il n‘est sans doute pas du calibre du leader des Wailers, mais il a suffisamment d’inspiration mélodique, rythmique et textuelle pour combler notre envie de swing alangui sous les palmiers pour cette année.

 

26 – Natacha Atlas

26-NatachaAtlas-StrangeDays-250px.jpg

« Strange Days »

jazz oriental – Égypte – 2020

Natacha Atlas disparait aussi souvent de nos radars qu’elle y réapparait soudainement. Normale, elle ne fait pratiquement plus de musique orientale. Non, elle fait mieux, enfin mieux que la musique orientale qu’elle chantait avant. Elle nous chante du jazz avec une faille, avec une dissonance béante. De petites inflexions en quart de ton pervertissent l’harmonie occidentale, comme un involontaire trémolo déchirant qui s’échapperait d’une voix trop polissée, et c’est épouvantablement émouvant…

 

27 – Vovô Bebê

27-VovoBebe-BrigaFamília-250px.jpg

« Briga de Família »

samba expérimentale – Brésil – 2019

La formation foldingue “Os Mutantes” a changé, en compagnie plus sage des tropicalistes de tous bord, la musique brésilienne à tout jamais, apportant à la langueur effrénée de la samba une touche de folie rigolote dont elle avait bien besoin. Depuis, une vague infinie de groupes plus novateurs et sarcastiques les uns que les autres débarquent chaque année sur le devant de la scène des grandes villes du pays-continent. Le plus connu ces derniers temps, étant Meta Meta. Vovô Bebê (Bébe Grand-Père!) pourrait leur voler la vedette avec leur samba punk intello foutraque. Ces folles mélodies s’avèrent contre toute attente parfois même plus entêtantes que leurs auteurs ne l’auraient souhaité, c’est dire…

 

28 – Luana Carvalho

28-LuanaCarvalho-BaileMascara-250px.jpg

« Baile de Máscara »

samba – Brésil – 2020

Allez un peu de People. Luana Carvalho est la fille unique de ce qui se fait de mieux en termes de position sociale au Brésil, une maman chanteuse de samba à succès (Beth Carvalho) et un papa joueur de foot plusieurs fois champion du Brésil (Édson Cegonha). Elle n’est pas en reste puisque son premier CD fut produit par Moreno Veloso, le fils de l’autre). Elle a de qui tenir et elle a le bras long. Cela suffit-il à créer de la bonne musique? Apparemment oui. Il s’agit ici juste d’un EP de 5 chansons assez sobrement produites, mais on sent une volonté de se démarquer du tout venant en fabriquant artisanalement (la dame compose) du bon produit avec des idées neuves, mais pas absconses. Tien, il parait que Vovô Bebê a participé à ce mini album, tu m’étonnes!

 

29 – Prince Fatty ft Shniece McMenamin

29-PrinceFatty-DiscoDeception-250px.jpg

« Disco Deception » EP

rocksteady – Grande-Bretagne / Jamaïque – 2020

On adore les “fat beats” reggae de l’ami Prince Fatty depuis au moins une décennie. Mais il s’était un peu égaré ces derniers temps avec ces propres compositions, peu ragoutantes en général. Il ne fait rien de mieux que quand il transcode la musique des autres en “fat” reggae. Le voilà donc enfin de retour avec (hélas seulement) 5 morceaux de disco/soul et une chanteuse très compétente. Et la mayonnaise reprend comme au premier jour. Ces beats rebondissants sont extrêmement jouissifs!

 

30 – Baba Zula

30-BabaZula-HayvanGibi-250px.jpg

« Hayvan Gibi »

rock oriental – Turquie – 2020

Il m’a fallu quelques années avant de pouvoir vraiment apprécier les vieux routiers du rock psychédélique Turque. Il a fallu assister à quelques concerts de ces phénomènes, à quelques célébrations de ces joyeux drilles. Depuis qu’ils sont un peu plus légers, peut-être grâce au succès dont ils bénéficient maintenant en occident, leur musique à gagner en profondeur. Cet album live rend hommage à ces performances intenses, mystiques, rock’n’roll, et turques.

Ray Lema se souvient de Franco

Contact No Comments

2020-12-15-Franco.jpg

Franco est le musicien qui a fait avec son groupe TP OK Jazz basculer le congo dans la musique moderne. Bizarrement il était une énorme star, mais uniquement sur le continent africain. C’est le congolais Ray Lema, musicien jazz qui lui a rendu hommage récemment, qui nous inspire le sujet de cette émission.

Nous avons retrouvé des archives de programmes arficains. On y entend une vision africaine de l’histoire musicale et d’une certaine culture de l’époque.

Bonne écoute!

raylema-jazzkif.jpg

Nouveaux CDs pour la Saint-Nicolas

Contact No Comments

2020-12-08-NewCDs.jpg
« Abricó-de-Macaco » de Joao Bosco et « Fronteiriça » de Roseane Santos
Ces albums aux couleurs du grand Saint sont nos conseils pour le sapin!

De nouveaux CDs sortis en cette fin d’année. Grand voyage au Brésil et cavalcades cowboys au menu!

01  –  Pagodespell  –  Joao Bosco  –  3:39  –  Abricó-de-Macaco  –  2020
02  –  Natal  –  Marina Afares  –  3:12  –  D I S S o L V e U  –  2020
03  –  Batuque  –  Rogério Skylab  –  4:00  –  COSMOS  –  2020
04  –  Palhaçada  –  Iara Negrete  –  2:50  –  Bossa-Nova, Samba e Mpb  –  2020
05  –  Rua de Angola 7  –  Leo Middea  –  2:15  –  Vicentina  –  2020
06  –  Angola  –  Wado, Zé Manoel, Thiago Silva, Alfredo Bello  –  3:10  –  A Beleza Que Deriva do Mundo, Mas a Ele Escapa  –  2020
07  –  Entre as Arvores  –  Iara Rennó, M. Takara  –  3:56  –  AfrodisíacA  –  2020
08  –  No Rio das Lembranças  –  Zé Manoel, Grupo Bongar  –  4:30  –  Do Meu Coração Nu  –  2020
09  –  Rasgar o Pano  –  Sztu  –  3:44  –  Lances  –  2020
10  –  Guelras  –  Roseane Santos  –  4:09  –  Fronteiriça  –  2020
11  –  Mundu Ka Bu Kaba  –  Elida Almeida  –  3:57  –  Gerasonobu  –  2020
12  –  Mon ami mon frère  –  Zoufris Maracas  –  4:05  –  Bleu de lune  –  2020
13  –  Drinkin  –  Leah Barley  –  1:37  –  Bring Out Your Dead  –  2020
14  –  Whiskey Tree  –  The Promised  –  3:32  –  Phoenix  –  2020
15  –  All You Fascists Bound to Lose (ft Rhiannon Giddens)  –  Resistance Revival Chorus  –  3:21  –  This Joy  –  2020

Bachar-Mar Khalifé présente « On/Off »

Contact No Comments

BacharMarKhalife-2020.jpg

Bachar-Mar Khakifé
est un des artistes qui exprime le plus sensiblement une double nationalité (franco-libanaise). Il sort un nouvel album majestueux : « On/Off« . Bien dans l’humeur des circonstances actuelles qui n’ont de cesse de nous débrancher et rebrancher de nos vies chamboulées par un invisible ennemi. Collection de chansons voluptueuses, pour se détacher du marasme et se payer un moment d’écoute extatique!

Il sera en concert, on croise les doigts, à Bozar avec son frère Sary, son père Marcel et d’autres musiciens à Bozar le 18 février 2021.

La Lloronas présente « Soaked »

Contact No Comments

2020-11-21-LaLloronas.jpg

Depuis quels temps ce nom se retrouve sur les lèvres de tout le réseau “musiques du monde”. Pourquoi ce réseau d’ailleurs? Parce que ces trois musiciennes viennent de coins différents, Espagne, Allemagne & Belgique (pour faire court)? Parce qu’elles mélangent une série impressionnante de cultures? Leur musique est hybride et défie tous les classements, sauf ceux du rêve et de l’enchantement.

Les voilà réunies à Bruxelles pour faire vivre le projet qui leur tient à cœur. Elles sortent leur premier album, Soaked, sur le label de Muziekpublique.

Nous les rencontrons par l’intermédiaire de Skype un vendredi soir pour une heure de conversation haletante sur la pluie en Belgique, les pastèques et plein de choses qui arrivent comme ça, sans qu’on ne les conceptualise! Les “pleureuses” (Las Lloronas en espagnol) sont plus sauvages et intuitives qu’elles n’apparaissent dans leur musique, quand on les rencontre (presque) en vrai…

Elles nous offrent aussi deux chansons enregistrées live chez elles au cours de la rencontre par Skype.

Bonne écoute!

Emel Mathlouthi, diva gothique orientale

Contact No Comments

EmelMathlouthi-2012.jpg
En 2012, au festival Esparanzah

Emel Mathlouthi est une chanteuse tunisienne qui s’est fait connaître au monde par une vidéo virale qui la montrait interprétant l’une de ses chansons a capella lors des manifestations géantes du printemps arabe de Tunisie en 2011.

Elle a fait son chemin depuis lors en enregistrant 3 albums très personnels. Loin de l’image de passionaria militante que les médias continuent à colporter à son propos, Emel Mathlouthi développe un univers électro-gothique oriental sur deux albums (Essen en 2017 et Everywhere We Looked Was Burning en 2019) avant de revenir aux sources avec son nouveau double album The Tunis Diaries en 2020, enregistré avec les moyens du bord (une guitare, des micros et un 4 pistes) alors qu’elle était bloquée dans la maison de ses parents à Tunis pendant le confinement du mois de mars.

Elle possède une voix véritablement troublante, mais, comme beaucoup de divas de cette acabit, elle se laisse parfois aller à une puissance vocale épique légèrement pathétique sur la longueur. Cependant, nous découvrons une femme forte et passionnée qui ouvre de nouvelles voies aux musiques orientales.

Géniaux vieux indignes!

Contact No Comments

Un peu de vieillisme ce soir dans Djiboutik!

Nous vous présentons cinq artistes, au minimum septuagénaire, qui à ce stade de leur vie n’ont plus rien à perdre et se laissent aller à des excentricités que le tout-venant des personnes âgées ne se permet qu’en des moments extrêmement rares!

Pour bien comprendre le chemin parcouru sans avoir recours à des arguments sociopsychologiques, nous vous présentons des enregistrements de jeunesse dans la première partie de l’émission et des enregistrements récents bien symptomatiques de leur état d’esprit actuel, dans la seconde partie.

Bonne écoute!

LeePerry2020.jpg
Né en 1936

BrigitteFontaine2020.jpg
Née en 1939

Elza_Soares2020.jpg
Née en 1930

TomWaits2020.jpg
Né en 1949

Kate-Westbrook-2020.jpg
Née en 1939

Nouveaux CDs

Contact No Comments

2020-10-27NewCDs.jpg
« Optimisme » de Songhoy Blues et « Hayvan Gibi » de Baba Zula
sont nos conseils du mois

On réduit à nouveau la voilure… En solo pour vous présenter quelques disques sortis ces derniers mois.

01 – Badala – Songhoy Blues – 2:40 – Optimisme – 2020
02 – Yeye Theory (ft Seun Kuti) – Bantu – 4:17 – Everybody Get Agenda – 2020
03 – As Sementes. – Marcelo D2 – 2:46 – Assim Tocam Os Meus Tambores – 2020
04 – Inna Me Blood – Nadine Sutherland – 7:31 – Inna Me Blood – 2020
05 – Kelebekler Kuslar (Butterflies & Birds) – Baba Zula – 9:05 – Hayvan Gibi – 2020
06 – Khyma – DakhaBrakha – 7:08 – Alambari – 2020
07 – Tchaw Yan – Sidi Touré – 4:54 – Afrik Toun Mé – 2020
08 – Mr I – Simphiwe Dana – 4:00 – Bamako – 2020
09 – A Rosa e o Cravo – Tamara Franklin – 3:28 – Fugio-Rotas de Fuga Pro Aquilombamento – 2020
10 – Fet a la Gwadloup – Vero Hermann Sambin – 1:49 – Sky Loom – 2020
11 – Dusterado – The Budos Band – 2:51 – Long in the Tooth – 2020

Kaito Winse : le jeune griot

Contact No Comments

2020-10-21-KaitoWinse.jpg

Kaito Winse, jeune griot du Burkina Faso, vit depuis quelques temps en Belgique et tente de s’imposer avec les instruments traditionnels de son grand père.

Et quand il dit « grand père », il s’agirait plutôt de son ancêtre phantasmé. Il affirme que c’est lui qui aurait inventé l' »arc à bouche ». Il nous en raconte l’histoire au cours de cette émission. Il nous parle aussi de son enfance et nous joue quelques morceaux envoutants de son album solo.

>> Acheter l’album de Kaito Winse

2020-10-21-KaitoWinse-01.jpg

>> Images de la prestation de Kaito Winse dans l’émission

L’afrobeat contemporain avec DJ Mukamboo

Contact No Comments

FelaKutiAfroBeat.jpg
Fela Kuti

C’est Fela Kuti qui a nommé “Afrobeat” le mélange qu’il venait de créer à la fin des années soixante. Il était parti étudier la musique à Londres, il y mêlait déjà le jazz et le highlife, rythme populaire d’Afrique de l’Ouest. C’est en rentrant d’une tournée aux États Unis, où il a rencontré une militante des Black Panther qu’il décide de renforcer sa musique par des rythmes funk qui vont habiller les percussions yoruba millénaires, et par des scansions militantes qui porteront un message politique virulent. Ces performances live deviennent vite des séances de catharsis haletantes!

DJ Mukambo est le spécialiste de l’Afrobeat en Belgique. Journaliste, DJ et coordinateur de réseau, il est sur tous les fronts de ce style.

Et aujourd’hui, qu’est-ce qui motive tous ces groupes d’Afrobeat qui naissent dans des villes des 5 continents? Une compilation de groupes sélectionnés par notre invité pourra peut-être répondre à votre question. Elle s‘appelle “Global Afrobeat Movement” et est produite par le label NYP Records de Tony Heynen. Vous pourrez la trouver ici.
>> Global Afrobeat Movement

Bonne écoute!

00-Global-Afrobeat-Movement-Final.jpg
La compilation “Global Afrobeat Movement

01-Bantu-Photo.jpg
Bantu (Nigéria)

15-Carapaus-Photo.jpg
Carapaus (Portugal)

10-JariBu-Afrobeat-Arkestra-Press.jpg
JariBu Afrobeat Arkestra (Japon)

03-Funmilayo-Photo.jpg
Funmilayo (Brésil)

« Previous Entries